Les bases du Jazz à la batterie

Bienvenue sur le blog de l’académie Puchol, et plus particulièrement dans la section dédiée à la batterie dans tous ses styles.

S’initier au jazz, c’est découvrir un monde où rythme, technique, et expression se rencontrent pour créer quelque chose d’unique. Pour apprendre la batterie jazz, il est essentiel de maîtriser la grosse caisse et le charley, des composants clés pour produire le rythme de base de la musique jazz.

En s’initiant au jazz, le batteur découvre comment chaque temps est divisé en croches égales, ce qui est crucial pour jouer des rythmes comme le shuffle ou les rythmes ternaires.

Du swing envoûtant du chabada aux nuances subtiles des ghost notes, la batterie jazz est une aventure musicale qui demande à la fois une maîtrise technique et une profonde sensibilité.

Que tu sois un débutant désireux d’explorer ce style ou un musicien confirmé cherchant à approfondir ta compréhension, ce voyage à travers les fondamentaux de la batterie jazz t’offrira les clés pour débloquer de nouvelles dimensions dans ton jeu. 

Pour t’aider, dans ce cours de batterie, je te propose différentes vidéos accompagnées de partitions en pdf pour que tu aies toutes les clés en main pour jouer de la batterie dans le style rock. 

Apprendre à jouer le chabada à la batterie

Si tu commences tout juste à explorer l’univers de la batterie dans le jazz, il y a un terme que tu vas souvent entendre : le chabada. Mais qu’est-ce exactement ? Le chabada, c’est le cœur même du rythme jazz.

C’est ce swing caractéristique qui donne au jazz sa fluidité, son élégance, et surtout, son âme. En tant que batteur, maîtriser le chabada, c’est un peu comme obtenir les clés du royaume du jazz.

La structure ternaire du chabada en batterie jazz

Concrètement, le chabada repose sur une structure rythmique ternaire. Cela signifie que chaque temps du cycle rythmique est divisé en trois parties égales. Si tu comptes, cela donne quelque chose comme « 1 2 3, 1 2 3 ».

À première vue, ça peut sembler simple, mais la magie du chabada ne réside pas seulement dans cette division ternaire, mais dans la façon dont tu joues ces temps.

Technique de base avec les baguettes

L’art de jouer le chabada réside dans la précision et la délicatesse avec lesquelles tu frappes la cymbale ride et le charleston.

Pour un son optimal, vise la zone entre le bord et le dôme de la cymbale ride. Utilise le bout de la baguette (l’olive) pour obtenir un son clair et défini.

Jouer de la batterie jazz requiert une bonne maîtrise du feel et de la dynamique, où les frappes douces sur la caisse claire alternent avec des accents plus marqués pour créer un flux musical engageant.

Le mouvement doit être ample et souple, avec une légère rotation de l’avant-bras pour un meilleur contrôle et expression. Si tu es débutant et souhaites t’initier au jazz, tu trouveras les vidéos très utiles pour apprendre à improviser et à ajouter quelques coups de grosse caisse pour enrichir ton vocabulaire jazz.

Le jeu au charleston doit être tout aussi réfléchi. Lorsque tu utilises le pied, cherche à obtenir un son net et précis, sans pour autant écraser le charleston. La pression doit être suffisante pour marquer le rythme sans étouffer le son. 

La magie du chabada naît lorsque tu combines habilement le jeu de la cymbale ride et du charleston. La clé est de maintenir un flux constant tout en jouant sur la dynamique entre les deux. 

Quelques conseils pour réussir à jouer de la batterie jazz

Écoute et répétition : Écoute attentivement le son produit par chaque frappe et ajuste ton jeu en fonction. La pratique régulière te permettra de développer une oreille pour le swing et le timing parfait.

Pratique avec un métronome : Utiliser un métronome peut t’aider à être régulier tout en te familiarisant avec le flux du chabada.

Découverte du Chabada binaire pour les batteurs

Le rythme du Chabada binaire

Il est généralement utilisé dans des tempos très rapides. Lorsque le tempo accélère, le Chabada binaire devient crucial pour maintenir la précision et l’énergie du jeu.

Exemple de Tony Williams et l’adaptation du Chabada

Un exemple intéressant de l’application du Chabada binaire vient de Tony Williams. Au lieu de jouer des croches régulières à la cymbale dans l’esprit de la bossa nova, comme c’est traditionnel pour un rythme brésilien, Tony Williams a adopté une approche différente, que tu as peut-être entendue sur certains enregistrements. Cette flexibilité dans le style montre comment tu peux personnaliser le Chabada binaire pour l’adapter à ton propre son et style de jeu.

Pratique et application

Je t’encourage vivement à bien travailler ce Chabada binaire. Pousse-toi à maîtriser ce rythme pour qu’il devienne une seconde nature. 

Ton premier break en Jazz

Dans l’esprit des premiers jazzmen, ce break jazz ne fait pas intervenir le tom medium de ta batterie. Il s’agit donc de jouer des triolets de croches sur la caisse claire, le tom alto, et le tom basse. 

Afin d’avoir toujours la main forte sur le temps, tu vas jouer avec le doigté appelé « bâton mêlé ». 

Pour les droitiers : droite, droite, gauche.

Pour les gauchers : gauche, gauche, droite. 

Tu peux le faire tourner en boucle jusqu’à ce que tu sois à l’aise avec le doigté, et que tu fasses sonner correctement ta batterie.

Ensuite, accélére un peu. Si tu y arrives, je te conseille d’enlever la dernière note du chabada pour pouvoir revenir plus facilement à la caisse claire. 

Comme pour le chabada, nous jouons la charleston sur le deuxième et quatrième temps. 

L’importance des triolets de croches

Les triolets de croches sont le cœur de beaucoup de breaks de jazz. Un triolet de croche divise chaque temps en trois notes égales, ce qui crée une sensation de fluidité et de swing caractéristique du jazz.

En pratiquant ces triolets, tu apprendras à ressentir et à jouer avec cette pulsation unique qui donne au jazz son groove si particulier.

Conseils pour assurer la régularité et la précision dans le jeu

Utilise un métronome : Le métronome est ton meilleur ami. Il t’aidera à maintenir un tempo constant et à développer un sens rythmique solide.

Commence lentement : Choisis un tempo confortable où tu peux jouer le motif sans erreurs. L’objectif est de privilégier la précision et la régularité.

Augmente progressivement le tempo : Une fois que tu te sens à l’aise, augmente le tempo petit à petit. Cela te préparera à jouer à des vitesses plus élevées, typiques du jazz.

Intègre les triolets de croches : Applique le motif de doigté dans des exercices de triolets de croches. Les balais, avec leurs brins métalliques ou balais rétractables, sont parfaitement adaptés pour jouer des rythmes souples et feutrés, essentiels dans des styles comme le latin jazz ou le blues qui constituent une bonne préparation au jazz. Commence par la caisse claire, puis essaie de déplacer le motif autour des différents éléments de ta batterie pour explorer différentes sonorités.

Écoute beaucoup de jazz : L’immersion est la clé. En écoutant de grands batteurs de jazz, tu commenceras à intérioriser le rythme et le « swing » du jazz, ce qui enrichira ta propre manière de jouer.

Sois patient et persévérant : La maîtrise de la technique et du doigté prend du temps. Ne te décourage pas si tout ne vient pas immédiatement. La régularité de la pratique est essentielle.

Maîtriser les notes fantômes dans le Jazz

Qu’est-ce qu’une note fantôme ?

Une ghost note, ou note fantôme, est une note jouée très légèrement, presque inaudible, servant à ajouter de la texture et du rythme sans dominer le son principal de la musique.

Imagine que tu dessines avec un crayon très léger sur du papier : la marque est là, mais elle est subtile, presque une ombre ou un écho de ton trait principal. C’est exactement ce que fait une ghost note dans un motif rythmique.

Au niveau technique, jouer une ghost note à la batterie demande de maîtriser l’art de frapper la caisse claire (ou parfois d’autres éléments de la batterie) avec une touche extrêmement légère.

Il s’agit d’un mouvement de poignet délicat, où la baguette effleure à peine la peau de la caisse claire, produisant un son doux et feutré.

Comment jouer les notes fantômes dans le Jazz

Dans le jazz, la dynamique et le swing sont rois. Les ghost notes jouent un rôle clé en fournissant une couche rythmique supplémentaire qui ajoute de la profondeur à la musique. Elles permettent de créer des motifs rythmiques plus complexes et plus expressifs, en offrant un contraste subtil aux notes pleines et accentuées.

Utilisées judicieusement, les ghost notes peuvent transformer une simple rythme en une texture vivante et respirante, pleine de nuances et de subtilités. Elles invitent l’auditeur à se pencher, à écouter de plus près, capturant l’essence même de la spontanéité et de la finesse du jazz. 

La technique correcte

Le toucher : La clé pour produire une ghost note convaincante est dans la légèreté du toucher. Imagine que tu veux que ta baguette effleure à peine la peau de la caisse claire. Cela demande un relâchement complet du poignet et un contrôle fin des muscles de ta main.

Le volume : Les ghost notes doivent être jouées suffisamment douces pour se fondre dans le tissu rythmique sans se démarquer, tout en étant assez présentes pour enrichir le rythme. Trouver ce juste milieu est essentiel.

La précision : Chaque ghost note doit être placée précisément dans le temps. Même si elles sont subtiles, leur timing par rapport aux battements forts et aux autres éléments du kit est crucial pour l’effet global.

Exercice préparatoire 1 : 

Dans ce premier exercice, nous allons jouer un chabada, agrémenté de noires à la caisse claire. 

L’objectif ici est double : d’une part, pratiquer la frappe des ghost notes de manière constante et contrôlée sur des noires à la caisse claire ; d’autre part, intégrer ces ghost notes dans un flow rythmique continu sans perturber le groove général.

Tu apprendras à jouer ces notes fantômes avec une précision et une finesse qui enrichiront ton jeu sans le surcharger.

Exercice préparatoire 2 : 

Après t’être familiarisé avec les ghost notes à travers des noires à la caisse claire, cet exercice vise à ajouter une couche supplémentaire de complexité. Ici, nous allons jouer des croches en l’air. C’est une variation rythmique qui te prépare à un jeu plus complexe. 

Exercice avancé :

Pour ce troisième exercice, nous allons jouer des croches dans une configuration moins régulière. Cela t’aidera  notamment, à travailler ton indépendance !

Comprends, maîtrise et utilise les triolets de noires pour jouer du jazz

Qu’est-ce qu’un triolet de noires ?

Un triolet de noires, c’est quand tu joues trois notes dans l’espace habituellement réservé à deux notes de la même valeur. Imaginons que tu as deux noires dans une mesure : normalement, tu jouerais une note sur le « 1 » et une sur le « 2 ». Avec un triolet de noires, tu vas jouer trois notes équilibrées sur le même espace temps.

Cela peut sembler simple en théorie, mais l’intégration de cette figure rythmique dans ton jeu demande une certaine pratique. Le triolet de noires ajoute une dimension supplémentaire à ta musique, créant un effet rythmique unique qui peut apporter une fluidité et un swing tout particuliers à ton jeu.

Le rôle des triolets de noires va bien au-delà de la simple addition de notes supplémentaires. Ils t’invitent à penser et à ressentir la musique différemment, à jouer avec le temps et l’espace de manière plus libre et expressive.

Que tu joues du jazz, du rock, ou tout autre style de musique, les triolets de noires peuvent transformer radicalement la manière dont tu abordes le rythme.

Enrichissement du swing

Les triolets de noires ont cette capacité magique de transformer un pattern rythmique simple en quelque chose de beaucoup plus complexe et intéressant. En intégrant trois notes là où il y en avait deux, tu crées une texture rythmique plus dense qui peut donner une sensation de fluidité et de swing à ta musique.

Cette technique est particulièrement efficace pour briser la monotonie des patterns rythmiques et pour ajouter une couche de sophistication à ton jeu.

L’utilisation des triolets de noires te permet d’explorer des dynamiques différentes dans ta musique. Par exemple, en jouant doucement, ils peuvent ajouter une subtile nuance de fond, tandis que des frappes plus fortes sur les accents peuvent projeter une énergie puissante et entraînante.

Cette flexibilité fait des triolets de noires un outil précieux pour moduler l’intensité et l’émotion dans ta performance.

Exercices préparatoires : 

Pour faciliter l’apprentissage, on va commencer par jouer quelques exercices préparatoires, avec des triolets de croches.

Exercice 1 : Triolets de croches en notes fantômes.

Exercice 2 : Ensuite, nous allons accentuer une note sur deux. 

Exercice 3 : Enfin, on ne garde que les notes accentuées. 

Présentation du Jazz à la batterie

Histoire

Le jazz émerge au début du 20e siècle, enraciné dans les traditions musicales africaines-américaines de la Nouvelle-Orléans. C’était une fusion de blues, de ragtime, et de la musique de fanfare, donnant naissance à un style distinctif plein d’improvisation et de swing.

La batterie, avec son ensemble de percussions capable de produire une vaste gamme de sons, est devenue l’épine dorsale rythmique du jazz, guidant l’ensemble à travers ses improvisations complexes et ses variations de tempo.

Origine

L’origine de la batterie jazz peut être tracée à la fin des années 1800 et au début des années 1900, où les batteurs combinaient divers instruments de percussion pour accompagner les musiques de danse et les spectacles.

Les pionniers comme Baby Dodds et Zutty Singleton ont commencé à développer des techniques qui allaient devenir la base du jeu de batterie en jazz, en mettant l’accent sur l’improvisation, les solos de batterie, et une interaction dynamique avec les autres musiciens.

Ces innovations ont jeté les bases du rôle central que la batterie allait jouer dans le jazz.

Groupes connus

Au fil des ans, de nombreux groupes et ensembles de jazz ont laissé une marque indélébile dans l’histoire de la musique, chacun apportant sa propre couleur au genre.

Miles Davis Quintet : Avec des batteurs comme Philly Joe Jones et Tony Williams, ce groupe a exploré de nouveaux territoires dans le jazz, notamment à travers des albums révolutionnaires comme « Kind of Blue » et « Seven Steps to Heaven ».

Art Blakey and the Jazz Messengers : Art Blakey était non seulement un batteur extraordinaire mais aussi un mentor pour de jeunes talents. Son groupe, les Jazz Messengers, est devenu synonyme de l’hard bop, avec un style de batterie puissant et complexe.

The John Coltrane Quartet : Avec Elvin Jones à la batterie, le quartet de John Coltrane a poussé les limites du jazz modal et avant-gardiste. Elvin Jones, avec son style intense et polyrythmique, a influencé des générations de batteurs.

Modern Jazz Quartet : Connus pour leur approche raffinée et leurs compositions élaborées, le MJQ, avec Connie Kay à la batterie, a montré comment le jazz pouvait se marier avec la musique classique et le blues pour créer quelque chose d’unique. Cette maîtrise rythmique c’est l’essence même du jazz. 

Au-delà du Jazz à la batterie

Apprendre le jazz à la batterie t’a déjà donné une excellente base, mais pourquoi ne pas élargir ton spectre musical pour enrichir encore plus ta palette rythmique ?

En explorant d’autres styles, tu peux non seulement diversifier ton répertoire, mais aussi affiner ta technique et ta sensibilité rythmique. Voici quelques genres musicaux qui pourraient te passionner et t’apporter de nouvelles compétences.

Fondations Rock et Blues Rock

Plonger dans le rock et le blues rock est un excellent départ. Ces styles renforcent ta capacité à jouer des grooves solides et t’apprennent à gérer la puissance de ta frappe. Ils sont parfaits pour apprendre à maintenir un rythme constant tout en jouant avec dynamique, ce qui est aussi crucial dans le jazz.

Valse Jazz et Shuffle

La valse jazz, avec son rythme en 3/4, te challenge sur la gestion de temps atypiques, affinant ta capacité à jouer en dehors des rythmes standard du jazz. Le shuffle, quant à lui, t’invite à maîtriser un swing qui est indispensable non seulement en jazz mais aussi dans une variété de contextes musicaux.

Ces styles améliorent ta flexibilité et ta créativité à la batterie.

Rythmes latins : Bossa Nova et Samba

La bossa nova et la samba te permettent d’explorer des structures rythmiques complexes. Apprendre à naviguer dans leurs motifs subtils peut grandement améliorer ta coordination et ton timing, enrichissant tes solos de jazz et ta capacité à improviser avec nuance.

Grooves modernes : RnB

Le RnB te pousse à intégrer des rythmes lisses et des fills sophistiqués. Jouer du RnB peut t’aider à développer une finesse dans ton jeu qui sera très utile pour accompagner des solos de jazz ou pour jouer des lignes mélodiques complexes.

Rythmes Afro-cubains

Explorer les rythmes afro-cubains comme la rumba, la salsa, et le bembé peut t’ouvrir à des polyrythmies et des dynamiques qui renouvelleront ta manière de voir et de conduire le rythme. Ces styles peuvent t’offrir de nouvelles façons de penser le jeu en groupe et de mener l’ensemble rythmique.

Explorer le Latin Jazz

Le Latin Jazz, c’est une fusion passionnante des rythmes latin américains avec le jazz. En apprenant ce style, tu enrichiras ton jeu avec des motifs rythmiques complexes et des syncopes captivantes.

L’utilisation des cymbales et des toms dans des configurations inhabituelles peut révolutionner ta manière de jouer et de ressentir le rythme, ajoutant une nouvelle dimension à tes solos de jazz et à tes accompagnements.

Musiques Caribéennes : Reggae et Zouk

Le reggae et le zouk te demandent une grande précision et une subtilité dans le jeu. Maîtriser ces styles te permet de contrôler parfaitement ton tempo et ta dynamique, ce qui est essentiel pour les performances jazz plus décontractées et introspectives.

Conclusion 

Naviguer à travers les rythmes complexes et les techniques fines de la batterie jazz est une quête sans fin de perfectionnement et d’expression personnelle. L’apprentissage des bases, comme le chabada et les triolets de noires, ne représente que le début de cette aventure.

Chaque pratique, chaque écoute attentive, et chaque moment passé à explorer les possibilités rythmiques de ton instrument t’enrichissent et t’ouvrent à de nouvelles perspectives musicales.

Souviens-toi, dans le monde du jazz, chaque note compte, chaque silence a sa raison d’être, et chaque battement de cœur peut devenir un swing. Un grand maître de la batterie jazz sait comment amuser son public en incorporant des éléments complexes comme un shuffle feel ou en utilisant la technique pour ajouter quelques coups de grosse caisse de manière créative.

La route est longue, mais elle est pavée de moments de joie, de découverte, et d’une connexion profonde à l’âme du jazz. Continue à pratiquer, à écouter, et surtout, à exprimer ta voix unique à travers les subtilités de la batterie jazz.

Tu as aimé cet article ? Partage-le avec des amis :

Guide offert

Jouer de la batterie dans tous les styles, pour t'éclater en toutes circonstances

Du Rock au Jazz, en passant par les rythmes Latins et Afro-cubains, ce guide est une invitation à découvrir et maîtriser les subtilités de chaque style pour être à l’aise et polyvalent avec ta batterie.

Télécharge nos cours de batterie offert !

Tes données sont en sécurité et tu pourras te désabonner à tout moment. Voir la politique de confidentialité.